Rechercher
  • sonialukin

« Ce qui n’a pas été exprimé s’imprime dans le corps… » (A. Ancelin Schützenberger)

Lorsque les émotions ne sont pas exprimées et que les choses ne sont pas dites, le corps peut parfois les exprimer. C’est ce que l’on appelle la somatisation.


Anne Ancelin (célèbre psychologue, psychothérapeute et universitaire française) décrit ce processus de somatisation comme un processus inconscient qui vise à transférer, transformer des difficultés affectives, une souffrance, un malaise, un surmenage en troubles somatiques fonctionnels : céphalées, migraines, eczéma, troubles du sommeil, troubles gastro intestinaux, douleurs chroniques etc.

Ce ne sont pas tant les faits en eux mêmes, d’un événement plus ou moins pénible, choquant, douloureux, traumatique qui nous font souffrir, la souffrance viendrait de ce que l’on a pas pu montrer ses sentiments, ni en parler, ni le hurler, ni en pleurer, ni le partager et qu’on a tout enduré en silence.


« Ce qui ne s’exprime pas en mots s’imprime et s’exprime alors en maux »!


Très régulièrement, je reçois des clients qui me sont envoyés par leur médecin traitant ou leur psychothérapeute, soit parce que le symptôme persiste malgré la prise en charge médicale, soit parce que aucune cause organique n’a été identifiée, ou pour libérer plus rapidement le patient suivi en psychothérapie, en travaillant sur les leviers inconscients.


Très souvent, les troubles d’origine psychosomatique sont retrouvés chez des personnes angoissées, stressées, surmenées ou saturées.


Et c’est alors que l’hypnose tout particulièrement, peut intervenir de manière très efficace sur ce type de problématique, en identifiant le mécanisme inconscient à l’origine du trouble émotionnel et de ses conséquences physiologiques.


En travaillant sur les besoins inconscients cachés derrière le symptôme, l’hypnose permettra à la personne de satisfaire autrement ses besoins et ainsi libérer le symptôme qui n’en ai que la conséquence.

Souvent, il sera utile de travailler sur le passé pour dénouer l’impact émotionnel enkysté et débloquer la réaction somatique. Enfin, l’utilisation de l’hypnose en autonomie permettra de pérenniser le soulagement de la personne et de lui apprendre à canaliser son stress et son anxiété. J’apprends donc au cours de mes séances à mes clients, à utiliser des techniques d’auto hypnose et de visualisation pour intégrer dans leur routine cette reconnection à leurs propres ressources.

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout